Origine

 

du Village des Jeunes Kankala

A Kananga, ville au centre du Congo RDC, les différentes guerres sont à l’origine d’une grande pauvreté et de violences. Pour ces raisons beaucoup d’enfants traumatisés échouent dans la rue. En 1978, suite à un incident provoqué par des enfants des rues au grand marché de Kananga, la population locale les pourchasse. Une vingtaine d’enfants  squattent une maison vide, ayant appartenue aux scouts, dans la commune de Ndesha.
Cet évènement fût à l’origine de Kankala.

Un certain nombre de volontaires de l’organisation 'Compagnons Bâtisseurs', dont Appie van Wees, ont décidé de passer à l’action. Recueillir, soigner et héberger ces enfants furent leurs premiers soucis. Mais le voisinage n’accepte pas cette situation et réagit agressivement en lançant nuit et jour des pierres sur la maison pour faire déguerpir 'cette canaille possédée d’esprits maléfiques (shègues)'.

Le  régime Mobutu venait de supprimer tous les mouvements de jeunesse, c’est ainsi que le père Jorissen, ex-aumônier scout leur procure un domaine scout, à 12 km de la ville. Dans cet espace, loin de leur milieu ces enfants en détresse pourraient vivre libres, pour essayer de reconstruire leur avenir. Ceci fut l’origine de l’œuvre qui plus tard deviendra 'Centre de Réinsertion Sociale Kankala' en sigle 'CRSK'.

Pendant les 30 années qui suivirent, le projet évolue. En dehors de l’hébergement et des soins, beaucoup d’importance est accordée à la scolarisation et ensuite à la réinsertion en famille et en société. Pour réaliser ce projet, il fallait des volontaires et un personnel très motivé qui obtinrent le soutien de l’Archevêché. L’idéalisme et les efforts journaliers de cette équipe sont la meilleure garantie pour la pérennité de ce projet particulier.